Lun 07 Juil 2014
21:00
SENIORS
France
France
2:3 Suisse
Suisse
Mer 09 Juil 2014
20:10
SENIORS
Canada
Canada
1:2 France
France
Jeu 10 Juil 2014
20:10
SENIORS
France
France
0:1 Italie
Italie
Ven 11 Juil 2014
12:10
Groupe B (9-16) SENIORS
France
France
11:0 Pologne
Pologne
Sam 12 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-12) SENIORS
Allemagne
Allemagne
1:8 France
France
Dim 13 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-10) SENIORS
?
Angleterre
0:9 France
France
Bannière

« Bosser toute une saison pour se retrouver dans la peau du "second cité", non merci… »

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Au lendemain de la demi-finale aller de Nationale 1 entre Moreuil et Aubagne, nous vous avions proposé via Parole de joueur, une réaction de Marc Dheilly. L’arrière de Moreuil nous avait en fait accordé une interview bien plus longue. « Comar » n’est pas de ceux qui jouent de la langue de bois, preuve en est encore ici faite. C’est un bon client pour les médias et en plus, avouons-le, un « ami de la famille ». Du haut de son expérience d’ancien joueur de la Ligue Elite et de l’équipe nationale, il souligne les erreurs de l’aller et n'oublie pas de rendre hommage à l'adversaire. Mais Marc Dheilly annonce également que le match retour sera une « guerre » qu’il faudra aller gagner mètre après mètre où il faudra « se sortir les doigts »...
M.DheillyRHAF : Marc, comme le titrait le communiqué de presse de votre club paru lundi, les Outlaws n’ont pas perdu samedi dernier, mais c’est loin d’être gagné pour autant. 8-8 à l’arrivée, pour vous que ressort-il de cette partie?

Marc Dheilly : « C’était clairement un match de play-offs, avec la pression qui va avec et notamment pour nous en jouant le premier match à domicile. Nous avions à cœur de bien faire et de prendre l'avantage sur ce match aller mais nous n'avons pas su ou pu le faire. Aubagne a joué crânement sa chance et n'avait rien à perdre. Ils ont été réalistes en proposant un collectif soudé et une abnégation sans faille. Même menés 3 à 0, ils ne sont pas démobilisés. »

RHAF : Justement à 3-0 que vous a-t-il manqué pour vous mettre définitivement à l’abri ?

MD : « Nous sommes bien rentrés dans le match, en développant notre jeu et en les prenant à la gorge jusqu'à la dix-huitième minute. A ce moment là, nous prenons un surnombre par déconcentration. Et pour des raisons que j'ignore, c'est le tournant de la partie. Je m'explique… Le surnombre n'aura pas grandes conséquences puisque dans la foulée, Aubagne prendra une pénalité. Mais à trois contre trois, ils inscriront leur premier but, leur redonnant du baume au cœur. Et à partir de là, rattrapés par l'enjeu et faisant preuve de suffisance très certainement, nous avons perdu le fil du match alors que dans le même temps, Aubagne a repris confiance et a commencé à revenir progressivement dans la partie en marquant assez facilement sur les contres. 4-3 en notre faveur à la pause. La deuxième mi-temps fut d'un autre acabit que la première en ce qui nous concerne, avec à la clé du "hourra hockey" digne d'une équipe qui doute et qui a peur le moment de vérité arrivé. Nous avons alors joué par accoups, refusant de poser le jeu alors que nous avions réussi à reprendre l'avantage 7-5. De ce fait, le chassé-croisé continuait, un but répondant à un but adverse et nous égalisons sur pénalty dans les dernières secondes. »

RHAF : Au final c’est un bilan très mitigé que vous tirez là, êtes-vous d’accord avec cela ?

MD : « Autant, la série des quarts contre Toulouse fut un match de défenses et surtout de gardiens, autant ce premier match de série contre Aubagne fut un match offensif sans aucune discipline défensive de notre part. Mettre au fond c'est bien mais pas à n'importe quel prix. On a vu un Moreuil a eu deux visages. Celui des dix-huit premières minutes, combattif, expérimenté, rigoureux et altruiste et celui du reste de la partie à savoir passif, fougueux et incohérent. Nous ne pouvons pas prétendre à l'Elite en ne jouant qu’en gros seulement vingt minutes par match, mais en montrant ce dont nous sommes réellement capables. « Moreuil se déplacera bien à Aubagne !

RHAF : Vous partiez un peu dans l’inconnue, après cette première rencontre que pouvez-vous dire sur les Jokers d’Aubagne ?

MD : « C’est vrai que nous ne savions pas trop à quoi nous attendre avec Aubagne, mais c'est chose faite désormais et il faut rendre à César ce qui appartient à César. C'est une belle équipe, cohérente qui n'a pas obtenu ses résultats par hasard en saison régulière dans la poule sud. »

M.Dheilly_2RHAF : Vous êtes désormais condamnés à aller réaliser un gros coup là bas. En sentez-vous vos troupes capables ?

MD : « C'est écrit pour nous jusqu'au bout, les séries se résument à un match retour type "Coupe de France" débutant à 0-0, où le destin sera scellé au bout de cinquante minutes voir plus si affinités. Chose importante, cette fois-ci nous n'aurons pas l'avantage du terrain. C'est important de le souligner, tant au niveau de la surface de jeu, qu'au niveau du public, et notamment le nôtre qui a encore été digne d'un sixième homme et que nous avons dû décevoir sur ce match. Je m'en excuse auprès d'eux. Bref, nous irons à Aubagne pour conquérir ce précieux ticket d'accession à l'Elite, notre objectif de début de saison et nous n'en sommes plus qu'à cinquante minutes. Si nous faisons le nécessaire et si nous en avons vraiment envie qui plus est. Un match dantesque que celui qui va nous être proposé dans la chaleur du Sud. Le mental sera la clé de voute de ce match. »

RHAF : Vous qui avez l’expérience de ce genre de rencontre, quels conseils donneriez-vous à vos coéquipiers ?

MD : « Je souhaite que mes coéquipiers prennent la pleine mesure de ce qu'il reste à faire, et de ce qui doit être fait avant ces cinquante minutes de "guerre". Dans quinze jours, il y aura quoiqu'il arrive un heureux mais surtout un malheureux ! Alors bosser aussi âprement toute une saison pour se retrouver dans la peau du "second cité", non merci... »

 

RHAF : Difficile de ne pas aborder ce sujet, mais, alors que le « forfait » est malheureusement phénomène de mode en ce moment, une improbable rumeur court quant à une éventuelle non participation des Outlaws au match retour. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

MD : « Pour faire taire à la polémique d'un éventuel forfait suite au mariage de Joffrey Watelet, nous nous déplacerons sans faute à Aubagne le 12 mai prochain. Ce n’est pas simplement par éthique sportive vis-à-vis de Toulouse et Aubagne, mais aussi surtout pour l'objectif principal : faire découvrir le top 10 national de roller hockey à mes coéquipiers de cette année qui ne l'ont jamais touché du bout des doigts. Et nous en sommes à cinq doigts soit dix minutes par doigt, alors "nous allons nous les sortir". Que le meilleur gagne dans quinze jours, mais j'ai déjà mon favori et je vous laisse deviner lequel... A nous de livrer une partie digne et accomplie contre un et un seul adversaire : les Jokers. Depuis le début des play-offs, nous sommes aussi notre principal adversaire et pour ce match retour, nous devrons le laisser à la maison. »

Entretien réalisé par Mathieu Laforgue
(Crédit photos : ZePrez. Tous droits réservés.)

 

Commentaires 

 
+18 #1 01-05-2012 19:48
vous ne vous avez jamais deçu et on sera toujours fiers d'etres des OUTLAWS!!!!! go go go outlaws!
Citer
 
 
-5 #2 02-05-2012 22:54
C'est quand même drôle le titre de l'article venant d'un joueur qui s’entraîne presque pas de l'année .
Citer
 
 
+7 #3 12-05-2012 13:52
Ce que je trouve drôle, c'est que tu préfères te cacher derrière un pseudo pour balancer un tel commentaire... Très lâche à mon goût.
Citer
 
 
+4 #4 12-05-2012 21:36
BRAVO les outlaws, victoire 4 a 2 à Aubagne !!! Vos supporters sont fiers de vous.
Citer
 
 
+2 #5 12-05-2012 22:32
Ce sera donc un Moreuil Rouen en finale après la victoire des spiders contre les tigres 12-1.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

En attendant la nouvelle version des commentaires, les interventions sont désormais soumises à validation des modérateurs, Fabien et Simon :D

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière