Lun 07 Juil 2014
21:00
SENIORS
France
France
2:3 Suisse
Suisse
Mer 09 Juil 2014
20:10
SENIORS
Canada
Canada
1:2 France
France
Jeu 10 Juil 2014
20:10
SENIORS
France
France
0:1 Italie
Italie
Ven 11 Juil 2014
12:10
Groupe B (9-16) SENIORS
France
France
11:0 Pologne
Pologne
Sam 12 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-12) SENIORS
Allemagne
Allemagne
1:8 France
France
Dim 13 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-10) SENIORS
?
Angleterre
0:9 France
France
Bannière

Les Ecureuils dans les griffes de l’Ours

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

JLapresaMalmenés par Amiens, les Artzak d’Anglet ont tout de même réussi à s’imposer. Une victoire 11-6, grâce à un quadruplé de Lapresa, qui fait plus que jamais du dernier déplacement à Rethel, le match pour la suprématie de la Ligue Elite
Samedi  soir à la Pignada il fallait être à l’heure. On joue depuis trente-sept secondes et Karl Gabillet est sanctionné pour avoir fait trébucher. Le jeu de puissance amiénois s’installe et en dix-huit secondes Antoine Verkest profitant du bon travail de ses camarades François Canel et Renaud Crignier marque le premier but picard de la soirée. Vexés les locaux vont rapidement se ressaisir et mettre en place leur jeu collectif qui va mettre en difficulté le portier visiteur mais c’est sur une envolée solitaire signé Yoann Jalinier qu’ils vont égaliser on joue alors depuis près de six minutes. Trois minutes plus tard Antoine Verkest aidé des deux mêmes remet son équipe devant au score. Il faudra mois d’une minute et demie aux Basques pour égaliser avec un superbe but de Gérôme Guerin sur une passe éclairée de Brian Ganz. Quatre minutes plus tard Anglet en jeu de puissance score par Mike Campanaro assisté de Kévin Chazalon. Le jeu s’équilibre mais la pression est toujours locale et sera récompensée à trois minutes des citrons par un but éclair de Jérémy Lapresa bien aidé par Brian Ganz.
Quatre à deux à la pause, rien n’est fait, d’autant que de retour sur la piste il ne faudra que dix-huit secondes à Renaud Crignier pour s’échapper sur l’engagement et battre Romuald Huot-Marchand. Ce coup de semonce va aiguillonner les hommes de Dimet et c’est le capitaine Jeff Ladonne qui va se charger de redonner un peu d’air a ses coéquipiers sur un tir dont il a le secret rapidement suivi de Jérémy Lapresa bien servi par Karl Gabillet. Après dix minutes de jeu Amiens va réduire l’écart sur une action un peu confuse dont va profiter Clément Crignier le capitaine picard. Embellie de courte durée pour les Ecureuils qui encaissent deux buts dans la même minute le premier par Gérôme Guérin (auteur d’un doublé) assisté de Nicolas Ruel, le second sur une action individuelle de Jérémy Lapresa (et de trois à son compteur ce jour). Baptiste Boitard coupable d’avoir trop parlé aux arbitres hérite de dix minutes de méconduite et chambré en prison par les Picards quitte son siège et se voit indiquer le chemin des vestiaires (mécondite de match et pas de match contre Rethel la semaine prochaine). Profitant de la confusion Renaud Crignier marque son second but personnel  le cinquième pour son équipe puis ce sera Justin Godard qui fera encore rêver les siens. Mais rapidement Karl Gabillet va faire parler son poignet magique pour la neuvième réalisation des Basques. Et à trois minutes de la fin du match les Artzak vont encore scorer par deux fois, par Jeff Ladonne qui  profite du travail de Karl Gabillet et par l’inévitable Jérémy Lapresa qui marque son quatrième but de la soirée sur une passe de Nicolas Ruel. Au final les Artzak s’imposent 11 à 6.
« Le match piège par excellence celui qu’il ne fallait pas perdre, annonce Boitard. Je manque de lucidité et direct la douche… » Renaud Crignier pour Amiens saluait « la victoire d’une équipe complète plus que jamais favorite pour succéder à elle-même pour le titre ».


A Anglet, salle du Pignada, Anglet bat Amiens 11-6 (4-2, 7-4)
Arbitres : MM. Luquet et Do Van Ngoan
Spectateurs : 200
Buts pour Anglet : 5’56 Jalinier, 11’00 Guérin (Ganz, Lapresa), 14’58 Campanaro (Chazalon) SN, 21’34 Lapresa (Ganz), 26’57 Ladonne, 28’52 Lapresa (Gabillet, Boitard) SN, 38’04 Guérin (Ruel), 38’25 Lapresa, 44’25 Gabillet, 47’05 Ladonne (Gabillet, Chazalon), 47’36 Lapresa (Ruel, Guérin)
Buts pour Amiens : 0’55 Verkest (Canel, R. Crignier) SN, 9’37 Verkest (R. Crignier, Canel)SN, 25’18 R. Crignier, 34’52 C. Crignier (R. Crignier), 40’44 R. Crignier, 44’08 Godard (Gimel)
Pénalités : 38’ contre Anglet (dont 10’ de méconduite à Gabillet et Boitard, MPM à Boitard), 6’ contre Amiens
Gardien de but en jeu : R.Huot-Marchand pour Anglet, F. Rouette pour Amiens

 

Pierre Belin correspondant à Anglet pour RHAF
(Crédit photo : Black Ghost)

 

Commentaires 

 
+2 #1 03-04-2012 18:45
Petite précision : Baptiste Boitard n'a pas pris 10'pour avoir trop parlé aux arbitres mais pour avoir tenu des propos incorrects et grossiers envers un adversaire.
Il a conservé une attitude tout à fait correcte envers les officiels, même après sa MPM.
Citer
 
 
+1 #2 03-04-2012 21:10
Merci de la précision Eric, je ne suis pas vraiment un spécialiste de la chose mais connais la difficulté de la position(d'arbitre)! Bien que je sois de la maison(Artzak) et que j'adore l'ami Boitard...Mais la punition paraît logique, elle est "grave" pour le mec et l'équipe car il est suspendu pour le prochain match(?), c'est ça? Bref, je suis tané de ces mecs qui écopent d'une pénalité et qui pleurent, menacent, vocifèrent et se retrouvent pénalisés lourdement pour une faute évidente(je suis bien placé)! A ce niveau et aux autres d'ailleurs, il ne devrait pas y avoir de discussions ou de remous, tu vas au frigo et tu reviens jouer quelques minutes plus tard...CQFD! Allez les arbitres! sans eux que ferait on? et Aupa Artzak évidement...
Citer
 
 
0 #3 03-04-2012 22:35
Oui c'est une sanction difficile à prendre car on imagine très bien qu'il ne s'enerve pas pour rien dans un tel cas. Seulement si la provocationa été discrète puisque les arbitres ne l'ont pas entendue, la réaction, elle ne l'était pas... Donc sanction.
La provocation, on le sait, fait partie du jeu. Je ne dis pas que c'est bien mais simplement que ça existe pour tenter de déstabiliser l'adversaire. La preuve Baptiste n'a pas fini le match. La meilleure des réponses est le score final. Pas besoin de tomber les gants...
Dans ce cas, le joueur provoqué s'autopunit et donne raison à son adversaire, c'est dommage... Avec le temps on apprend, surtout à ce niveau de jeu ! ou pas... Mais regarder ses coéquipiers jouer pendant qu'on est dans les tribunes fait toujours réfléchir. Ce qui est regrettable, c'est qu'il est un excellent joueur et il va manquer à son équipe pour le prochain match.
Pour ce qui est de la sanction la MPM implique automatiquement un match, oui, ou plus selon la gravité des faits et le rapport remis par les arbitres. Mais la sanction finale n'est bien sur pas de notre ressort. (celà dit je serais bien étonné qu'il soit sanctionné pour plus d'un match...).
Citer
 

Ajouter un Commentaire

En attendant la nouvelle version des commentaires, les interventions sont désormais soumises à validation des modérateurs, Fabien et Simon :D

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière